CDS 26.2 – Nouveau bouchon extra-leger 26 mm 3-filets

Si l’on considère les perspectives dans le domaine de l’embouteillage, la nouveauté de cette capsule sur le marché pourrait avoir l’effet d’un changement historique, un effet domino où toutes les idées de fermeture économique seront poussé au-delà jusq’à un niveau d’évolution téchnique que difficilement pourra être surpassée. Une capsule pour eau plate qui permet de baisser le poids de la plus légère des capsules ALASKA de plus du 30%.

Une capsule qui atteint le niveau du gramme de poids. D’un point de vue technique et de production on constate une évolution technologique dans le domaine de l’embouteillage de l’eau plate que difficilement sera surpassée. Il s’agit d’une challenge au niveau minimum ammissible pour une fermeture du produit parfaite et garantie.

Cela implique que les équipements de production et d’emballage soient toujours plus précis et equipés de systèmes de contrôle et de prévention sophistiqués. Autant de technologie est exigée pour les équipements d’embouteillage pour cette capsule pour éviter que la structure de cette fermeture, qui est très légère, soit invalidé par de déformations ou applications incertaines. Les standards de vitesse d’embouteillage, qui sont tres hauts, récompensent ces investissements. Tout le long avec la capsule, ou même auparavant, on a la mise au point des bouches qui (pour le 26.2) réduisent de plus d’un gramme le poids des bouches 28-3P Alaska (qui sont déjà très légères).

 

À court terme on prévoit que, surtout chez les sociétés d’embouteillage les plus grandes, il y aura une impulsion vers des lignes ultra-rapides, ultra-légères et ultra-efficaces qui produiront sans interruption seulement un format, ou 2 maximum, à des rhytmes vertigineux. Comme on vous a informé, ces caractéristiques de dimensions et de production seront difficilement surpassés dans un avenir proche: ça garantira un produit très concurrentiel à ceux qui l’utiliseront.

 

Toutefois, il ne s’agit pas seulement d’une course exaspérée vers le toujours-plus-léger et le toujours-plus-petit: cette évolution mène à de rythmes de production “meilleures” pour l’environnement qui guarantissent un mineur impact sur l’environnement même produisant les mêmes quantités de produit: moins d’energie pour produire de plus, moins de transports sur les routes mais volumes plus grandes transportés, moins de matières plastiques en circulation et moins d’espace de stockage. Ces avantages se déverseront sur l’environnement par un mineur impact et la coopération de toute la chaine du producteur des composants aux sociétés d’embouteillage.

×

Les commentaires sont fermés